Conseillère conjugale et familiale

Sonia LACHEREF

Pourquoi faire appel à une conseillère conjugale et familiale ?

Lorsqu’on est confronté à une crise où chacun a du mal à prendre du recul pour s’en sortir parfois l’intervention d’un tiers professionnel permet de la dépasser. Il n’est pas toujours aisé de cheminer lorsqu’on est affectivement impliqué.

Quel est le rôle de la conseillère ?

Etymologiquement « conseiller » vient du mot « consilium » qui veut dire « tenir conseil avec » selon l’idée d'un « endroit où l’on délibère ». Cela se traduit dans notre profession par l’accompagnement des consultants par la recherche "ensemble" à élucider les problèmes, comprendre les difficultés, essayer de découvrir les issues possibles en rétablissant une  « vraie communication » entre les partenaires. Elle ne donne pas de conseils.

Les motifs de consultation ?

- Il peut être question de la vie de couple ou de la famille : infidélité, séparation, divorce, recomposition familiale, de relations conflictuelles, de difficultés de communication ou de compréhension, de problèmes de violence, de harcèlement, de chômage, de retraite, de deuil, d’argent…

Les limites de l’écoute

La conseillère est tenue d’informer ou de signaler toutes maltraitances sur mineurs, qui lui seraient révélés au cours d’un entretien auprès des instances concernées.